Macarons Choco-coco

Macarons choco-coco

 

La recette

Pour les coques, préparer les ingrédients suivant :

* 3 blancs d'oeufs
* 200 grammes de sucre glace
* 20 grammes de noix de coco rapée
* 105 grammes de poudre d'amande
* 15 grammes de Van Houten
* 30 grammes de sucre en poudre
* colorant alimentaire rouge

Passer au mixeur la poudre d'amande, la noix de coco rapée, le sucre glace et le Van Houten (ainsi le tout est superbement mélangé !!!)

Battre les 3 blancs en neige extrèmement fermement avec le sucre.

Puis ajouter en dernier les 20 gouttes de colorants alimentaires.

Ensuite, petit à petit, cuillère par cuillère, ajouter le mélange de sucre glace, noix de coco, poudre d'amande et Van Houten au blanc battu en neige et mélanger délicatement avec une spatule en silicone jusqu'à obtenir un mélange brillant.

Charger votre poche à douille et faire des petits dômes que vous laisserez reposer une bonne vingtaine de minutes minimum, le mieux étant de les laisser une bonne heure.

Mettre ensuite cela au four 11 minutes à 175° préchauffé.

Laisser refroidir les coques sur le plateau.

Préparer votre fondant choco-coco pour fourrer les macarons.

Préparer cela pendant le repos de vos coques, ou pendant la cuisson... car il faut que votre fondant refroidisse également pour pouvoir monter les macarons.

INGREDIENTS POUR LE FONDANT CHOCOLAT :

* 120 grammes de chocolat à pâtisser
* 80 grammes de beurre
* 30 grammes de crême fraîche épaisse
* environ 2 cuillères à soupe de noix de coco rapée (selon le goût en fait)

Faire fondre le chocolat, le beurre et la crème tout en mélangeant.

Ajouter la noix de coco hors du feu et bien mélanger.

Attendre que le mélange se rigidifie un peu.

Une fois le tout refroidi, former vos macarons avec une noisette de fondant au choco-coco !!!

Conservez vos douceurs dans une boîte hermétique au frigo.

Vous pouvez les congeler également !

Bonne dégustation... avec le café, c'est TOP !!!!

Pokémon Vert Feuille

La GBA ne disposant pour le moment que de deux épisodes jumeaux de Pokémon, à savoir les versions Rubis et Saphir, Nintendo profite outrageusement de cet état de fait pour appliquer la technique du remake. Fort logiquement, ce sont les épisodes originels qui sont à l'honneur, à savoir les jeux Pokémon Rouge et Pokémon Bleu sortis en 1999 sur Gameboy monochrome. Remis au goût du jour sur GBA, ceux-ci se voient renommés pour l'occasion Pokémon Rouge Feu et Vert Feuille, la version Bleue sortie en Europe correspondant à la version verte sortie au Japon.

Test Pokemon Vert Feuille Gameboy Advance - Screenshot 10Le seul véritable havre de paix de l'univers de Kanto.

Autrement dit, l'essentiel de ce que l'on trouve dans ces versions Rouge Feu et Vert Feuille correspond grosso modo au contenu des épisodes Bleu et Rouge, agrémentés toutefois d'un supplément non négligeable. Celui-ci se traduit d'une part par la remise à niveau de la réalisation, et d'autre part par l'ajout d'environnements inédits. Concrètement, ceux qui connaissent les versions d'origine reconnaîtront sans peine l'aventure qui se déroule sur le continent de Kanto et qui nous fait vivre le parcours d'un apprenti dresseur Pokémon depuis Bourg Palette jusqu'au conseil des quatre, en passant par la collecte des badges de champions. On commence par choisir son Pokémon de départ parmi les désormais célèbres Bulbizarre, Salamèche et Carapuce, avant d'entamer une longue route vers le titre de meilleur dresseur.

Test Pokemon Vert Feuille Gameboy Advance - Screenshot 11Cet Onyx constitue le premier obstacle sérieux de l'aventure.

Alors quoi de véritablement inédit dans ces soi-disant nouvelles versions ? D'abord, on découvre, en plus des environnements originaux, neuf îles supplémentaires où il est possible de rencontrer un certain nombre de Pokémon inconnus sur le continent de Kanto. De plus, l'aventure permet de dénicher plus de 200 Pokémon et surtout de compléter pour la première fois son Pokédex intégralement sur GBA, en connectant sa cartouche avec celles de Pokémon Saphir et Rubis, ou de Pokémon Colosseum sur GameCube. Sachant qu'il existe plus de 380 Pokémon répertoriés à ce jour, on obtient tout de même une durée de vie plus que conséquente pour compléter intégralement son Pokédex.

Test Pokemon Vert Feuille Gameboy Advance - Screenshot 12Première chose à faire : acquérir au plus vite des Pokéballs pour capturer des monstres.

Autre ajout non négligeable, la possibilité d'effectuer des duels opposant quatre Pokémon simultanément, comme on avait pu le voir notamment dans les deux dernières versions GBA. Et puisqu'on évoque les duels, on peut préciser que jusqu'à quatre joueurs peuvent y participer en link mais aussi via l'utilisation de l'adaptateur sans fil qui est offert dans la boîte du jeu. On peut alors faire des échanges, des duels à 2 ou à 4 joueurs et participer à des mini-jeux sans câble link, mais aussi se retrouver jusqu'à 40 joueurs dans la salle de réunion du jeu pour s'échanger des messages par groupes de 5.

Test Pokemon Vert Feuille Gameboy Advance - Screenshot 13La TV ABC, pour tout savoir sur les subtilités du jeu.

Le concept ayant petit à petit gagné en complexité au fil des épisodes, on dispose pour la première fois de menus d'aide pour secourir les débutants, pour leur apprendre comment se battre et comment tirer partie des aptitudes de chaque Pokémon. Ceci se traduit par l'apparition d'indications qu'on peut désactiver, et par une fonction TV ABC qui fait office de tutorial. Visuellement, Pokémon Rouge Feu et Vert Feuille n'offrent que très peu de changements par rapport à Rubis et Saphir, tout juste un Pokédex un peu plus coloré et plus ergonomique. On retrouve en tout cas tous les apports des dernières versions au niveau du gameplay, mais comme d'habitude, les différences entre ces deux épisodes jumeaux sont minimes, certaines créatures n'apparaissant que dans l'une ou l'autre des deux versions. Autrement dit, même si vous êtes fan il est totalement inutile de prendre les deux jeux, et j'irais même jusqu'à dire que l'achat ne s'impose pas pour ceux qui ont terminé les épisodes Rouge et Bleu, à moins d'être vraiment un inconditionnel de la série. Comme toujours, le concept prouve rapidement son efficacité à travers son côté addictif, mais même si le succès de la série ne s'est jamais démenti, il faudrait voir à ce que Nintendo ne dépasse pas non plus les limites en nous proposant ensuite les remakes des versions Or, Argent, Cristal et les suivantes, ou l'overdose risque fort de nous détourner d'un série qui mérite pourtant toujours autant le détour.

Sources : Jeuxvidéo.com

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site